Skip to main content

Isabella Keiser & Jean-Louis Mercuzot

Isabella Keiser & Jean-Louis Mercuzot

les bottes de sept lieux, marcel aymé

By 1 mars 2021juin 14th, 2021Accueil, audio

Les Bottes de sept lieues paraît d’abord dans le journal “Candide” du 29 mai 1940. Dans la vitrine du marchand de merveilles, un bric-à-brac somptueux éblouit les écoliers : le porte-savon de Marat voisine avec le stylographe du traité de Campo-Formio, le moulin à café de la Du Barry avec les charentaises de Berthe au grand pied. Au milieu de cet assemblage hétéroclite, les bottes de sept lieues… Qui en deviendra l’heureux propriétaire ? Antoine, l’enfant pauvre, n’ose même pas rêver à semblable bonheur…

Marcel Aymé, né le 29 mars 1902 à Joigny et mort le 14 octobre 1967 chez lui, rue Norvins dans le 18e arrondissement de Paris, est un écrivain, dramaturge, nouvelliste, scénariste et essayiste français. Écrivain prolifique, il a laissé deux essais, dix-sept romans, plusieurs dizaines de nouvelles, une dizaine de pièces de théâtre, plus de cent soixante articles et des contes. Il est resté très attaché à sa région d’origine, la Franche-Comté, à laquelle il a fait une place de choix dans ses romans : La Table aux crevés (1929) pour lequel il obtient le prix Renaudot, La Vouivre (1941), Gustalin (1938). Il devient néanmoins un véritable “parigot” de Paris dont il a mis en scène les classes populaires (La Rue sans nom), la petite bourgeoisie (Le Bœuf clandestin en 1939), les intellectuels et les snobs (Travelingue en 1941).

lecteurs : isabella keiser, jean-louis mercuzot

mise en ondes et ambiances sonores : jean-pascal lamand